J'ai découvert l'étégami via l'association Art et Pigments du Monde, dont s'occupe Valérie Eguchi.

L'étégami, c'est du mail art qui nous vient du Japon, c'est l'art de la carte postale japonaise faite à la main et volontairement maladroite, qui prend pour modèle le quotidien : les légumes du frigo, des objets autour de vous, des fleurs... puis auquel on rajoute un texte, un message...
Ce mouvement artistique a été créé dans les années 70 par Koike Kunio.

J'avais déjà participé il y a quelques années à un appel à participation pour l'événement Japan Expo, et durant le confinement, Valérie a organisé des ateliers de dessin en groupe via Zoom.

Cette fois ci, j'ai pu apprendre correctement les principes graphiques fondateurs du mouvement de l'étégami : un papier de format carte postale (10x15cm), de l'encre de chine pour les traits de contour, et de l'aquarelle pour poser la couleur par masse et sans dépasser du trait.
La séance commence avec un exercice assez fatiguant pour le bras (la posture en etegami oblige à lever le bras et le coude, et à dessiner sans appui) : on doit dessiner un quadrillage au pinceau et encre de Chine, et au bout de 20 min on voir apparaitre un tremblement et des aléas dans notre trait, ce sont les lignes de vie.

A partir de là, on peut dessiner ce qu'on a choisi comme modèle, en laissant sécher à chaque étape l'encre et l'aquarelle, avant d'écrire son message et de signer avec son sceau.
Cette pratique en groupe m'a aidé à un moment où j'étais complètement bloquée niveau dessin, d'abord par la pratique en groupe (émulation, avoir eu un RDV fixe pendant l'interminable confinement), puis pour son coté décontracté par rapport à la technique : on dessine ce qu'on voit, d’après nature, et si on rate, c'est pas grave, on recommence.

ça a été une expérience très positive, et je continue d'en faire pour le plaisir de prendre 2h de dessin rien de pour moi, sans pression ni enjeu.
Si vous êtes intéressés, vous pouvez prendre contact avec l'association Arts et Pigments du Monde qui continue les sessions via Zoom actuellement. Valérie est très pédagogue et elle partage avec beaucoup de simplicité son amour des arts du Japon (elles donne aussi des cours de peinture Nihonga)

Back to Top